NOS CRITÈRES DE SÉLECTION “NATURE-GAULOISE”

Le standard est un ensemble de traits physiques, morphologiques, physiologiques et éventuellement comportementaux qui caractérisent une race animale définie et homologuée.

Lorsqu’on entend parler de “pure race”, cela signifie en réalité que le sujet présente toutes ou les principales caractéristiques du standard de la race à l’exclusion des tares et des défauts rédhibitoires (susceptibles d’annuler une vente).

À l’origine, les critères d’un standard sont souvent établis en réponse à une destination, à un usage ou un milieu de vie etc. En clair, des paramètres pratiques et non pas purement esthétiques.
L’engouement croissant pour les animaux de compagnie et d’ornement incite à une lecture et/ou une interprétation des standards privilégiant des bases esthétiques pour ne pas dire “marketing” et négligeant leurs objectifs “pratiques”. Ceci est particulièrement sensible dans le domaine canin où la recherche de la plus grande typicité a conduit à des aberrations physiologiques (nécessité de césarienne et difficultés respiratoires chez les bulldogs, faiblesses dorso-lombaires handicapantes chez le berger allemand etc.).

Le standard de la race gauloise saumon doré est un cadre d’élevage auquel nous nous référons au mieux.
Conjointement aux termes du standard, tout à fait personnellement, nous attachons une très grande importance à des critères supplémentaires…

Nos principaux critères de sélection

Comportement

S’élever ensemble est une source de joie alors le caractère de nos Gauloises a de l’importance. Nous ne ferions pas reproduire un sujet agressif ou associable. Nous voyons en effet les Gauloises comme indépendants, “bons”, courageux, solidaires et fiers et nous voulons servir ces qualités.

Une proximité sympathique repose sur la confiance : Galiléo à 4 mois jouant à faire le beau avec notre ami Gildas.

Instinct de conservation

– Vivant, un Gauloise est vraiment plus intéressant que mort ou disparu, c’est pourquoi pour nous qui élevons en totale liberté, tout l’instinct et les aptitudes qui leur permettent de rester en vie priment absolument tout.

Nos Gauloises doivent bien voler pour pouvoir se sauver, ils sont donc toniques et leur masse doit être assez élevée sans être handicapante.

Poulettes de 5 mois présentent un beau développement sans lourdeur. Vives et agiles, ventre et jabot pleins, elles décollent facilement à la verticale pour aller percher à presque 3 m de hauteur.

– Ils ne doivent être ni trop hauts ni trop grands pour trouver facilement refuge dans la végétation touffue.

– La robe des poules doit leur assurer le meilleur camouflage. Des variations endémiques de couleur nous paraissent donc tout à fait normales.

Sociabilité

– Les attributs du coq, crête, barbillons, oreillons et chants, sa stature et sa robe sont des facteurs d’autorité et de cohésion sociale. Nouveaux éleveurs, nous en sommes au début de l’exploration de leur valeur, de leurs propriétés sociales et de leur éventuel intérêt dans la pérennité du groupe.

– Les Gauloises doivent pouvoir s’intégrer à un groupe pour ne pas rester trop longtemps isolés au risque de devenir la proie d’un renard ou d’un rapace.

– Ils doivent avoir l’instinct grégaire et même s’entraider en donnant l’alerte ou en faisant distraction pour échapper à un prédateur.

– Le coq doit nourrir, cocher (féconder) régulièrement et “loger” ses poules en leur trouvant un bon spot de ponte.

Le chef avait mystérieusement disparu depuis plus d’une demi heure… voici pourquoi !


– Que le coq s’interpose entre ses poules et le danger est naturel.

– Qu’un jeune coq dispute l’autorité d’un aîné sans agressivité est essentiel pour la stimulation de la compétence.

Notre reproducteur en herbe harcèle une poule déjà mariée, celle-ci s’envole pour lui échapper et se réfugie sur le toit à 5 m de hauteur. Le jeunot la rattrape et l’emmène au 7ème ciel. Mais en bas, le mari offensé attend le jeune effronté… Engueulo sportif.

Couvaison et maternage

Par nature la poule gauloise est une poule fermière qui peut offrir œufs et chair. La cantonner exclusivement à la ponte et sélectionner des gauloises dans ce but nous semble “contrenaturel”.

– Une poule doit naturellement couver et élever ses petits jusqu’à leur lâcher. Nous ne consentirions pas à faire éclore les œufs d’une poule dépourvue de cet instinct.

2ème couvaison de mai en couvoir mais sur “nid” naturel de gravier et de feuilles. Nous avons découvert ce nid (et sa quinzaine d’œufs) que Maman et son son coq avaient confectionné en pleine nature. Une nuit, nous les avons déménagés pensant impossible de mener une couvaison à son terme hors enclos. Finalement, 8 éclosions. La troisième couvaison d’août nous prouvera le contraire : 11 éclosions en forêt !
Noter la crête flétrie et décolorée due au jeûne. Elle se rétablira en quelques quelques semaines.

Nous ne sommes témoins chaque jour que d’une petite partie de tout ce qu’une poule-mère transmet et enseigne à ses petits jusqu’au moment où elle les lâche.
Cette transmission est précieuse, c’est pourquoi nos couvaisons sont toutes naturelles et nous n’imaginons pas d’autre méthode.
Il semble également que la couvaison naturelle permette au poussin d’être immunisé contre la maladie de Marek : sans vaccination, nous ne déplorons aucun cas sur 35 naissances. Des résultats à valider dans le temps et sur le nombre.

Enfin, nous trouvons qu’une gauloise n’est jamais aussi belle et épanouie que lorsqu’elle a réalisé plusieurs couvaisons.

Autonomie

Dans notre optique, les Gauloises doivent être aussi autonomes que possibles en étant capable de trouver la plus grande partie de leur nourriture, elles doivent aussi être capable de résister aux conditions climatiques saisonnières (sauf exceptionnelles). Été comme hiver, nos Gauloises vivent dehors et perchent pour dormir dans les arbres.

Découverte d’un aliment nouveau (bourgeons de laurier-cerise), partage de la découverte et même collaboration ! Le lendemain, tous les autres Gauloises goûtaient aux bourgeons d’hiver.

Résistance et robustesse

Probablement parce qu’elles ne vivent pas ni en forte densité ni en cohabitation forcée mais sur un grand domaine forestier qui répond apparemment à leurs besoins, nos Gauloises présentent une grande vivacité et une excellente santé. Du moins jusqu’à présent.
Nous les soignons très attentivement toutefois nous refuserions (choix personnel) que leur survie dépende de médications préventives (antibiotiques, vaccination…) ou de soins intensifs ou encore qu’elle dépende de produits de synthèse.
Nous leur prodiguons une alimentation spécifiques par âge et les soins d’hygiène nécessaires pour laisser au maximum leur nature se manifester (bains de terre, de soleil, déparasitage mutuel etc.).

Une joie de vivre évidente pour Poulette et ses 4 petits prenant un bain de terre. Les poux ? Connais pas… Remarquer la facilité de vol à 2 mois.


Nos soins se font exclusivement avec des produits naturels pour ne pas rendre “paresseux” mais au contraire pour stimuler leur organisme et leur système immunitaire.

Avec Pierre Latorre et d’autres éleveurs, nous espérons pouvoir valider progressivement des soins et des pratiques thérapeutiques non agressives adaptées à l’élevage en parc.

En résumé, notre travail d’élevage et de sélection vise à l’obtention de sujets conformes au standard de la race, vifs, sociables, naturellement robustes et adaptés à un élevage aussi peu interventionniste que possible.
À un autre niveau, en contact avec d’autres éleveurs*, nous souhaitons contribuer à la reconstitution et au déploiement d’une race Gauloise Saumon Doré saine et solide.


* Damien Vidart – éleveur dans l’Aube et animateur du Plan de Sauvegarde de la Race Gauloise (sous l’égide du Bresse Gauloise Club de France) – administrateur de la page FaceBook la Gauloise Saumon doré
Marc Saumagne (Aquitaine, sud Gironde) organisateur et médiateur de rencontres entre éleveurs nationaux de la Race Gauloise Saumon Doré.


Précédent :
DÉCOUVREZ L’ORIGINE DE LA GAULOISE !
Suivant :
AVANT DE LUI PASSER LA BAGUE…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *