À PROPOS

HOULALA … FAIS GAFFE !

… parce que des fois tu te retrouves embringué dans des sacrés trucs.

En devenant éleveurs, nous (Maxime et Shed) avons eu un choc en découvrant un peu naïvement que l’immense majorité des poules du monde ne peuvent plus se reproduire sans une couveuse électrique : dans un but de rentabilité, leur instinct de couvaison a été effacé de leur programme génétique pour qu’elles puissent se destiner exclusivement à la ponte d’un maximum d’œufs de consommation stériles (ou éventuellement fécondés dans le cas d’œufs bio en Suisse) en un minimum de temps et d’espace.

De même, une poule d’élevage même bio est mise en service vers 6 mois et « part à la casse » à 18 ou 24 mois, avant que sa productivité chute. Et les surprises ne manquent pas concernant les aspects sanitaires, pharmacologiques, les conditions de vie etc. Merci bien !

Alors en fait tu veux juste pouvoir déguster quelques bons œufs et avoir un peu de compagnie…

Tout a commencé avec un pondoir offert par un copain et 4 poules pondeuses de réforme. Ensuite l’arrivée de “Valérian” le coq gauloise et “Maman” la poule gauloise et les 2 poulettes gauloises … ” et puis l’amour a fait le reste ” (G. Brassens, L’orage).

… et puis voilà, en moins de deux, tu te retrouves éleveur au milieu d’un tas de Gauloises saumon doré en liberté qui respirent la vie… mais qui ne pondent finalement pas tant d’œufs que ça !

Poussins gauloise saumon doré de 3 semaines commençant à percher pour se reposer en sécurité. À cet âge, on ne distingue pas encore les mâles des femelles.

Ça, c’est le début de l’histoire,
Notre singulière expérience avec la Gauloise.

On peut facilement imaginer que l’élevage, c’est une histoire de rencontres, d’affinités et de collaborations conviviales sans quoi tout finit par s’endormir ou se casser la gueule…

Alors Pierre, également éleveur amateur de Gauloises en Gironde, nous a rejoint pour qu’ensemble, lui avec son expérience de l’élevage domestique classique et nous notre encore jeune expérience de l’élevage naturel, nous apportions une contribution aussi valable et aussi riche que possible à la prospérité de l’élevage vernaculaire (à la maison) de la Gauloise saumon doré.

Notre contribution, c’est le partage d’infos et d’expérience, des rencontres et des mises en relation, de l’assistance pratique et c’est bien entendu la vente/achat, le troc ou l’échange des reproducteurs bien choisis ou sélectionnés.

Vive l’élevage domestique ! Vive les Gauloises !

Maxime, Shed et Pierre

Nous exprimons notre amicale reconnaissance à Damien VIDART* qui, par sa persévérance passionnée et sa réactivité, a permis que nous vivions l’expérience gauloise dans notre sud-ouest et puissions participer à son programme de sauvegarde 🙂

* éleveur à Méry / Seine dans l’Aube, artisan depuis plus de 10 ans d’une initiative de sauvegarde de la race gauloise.


S'élever ensemble !